Menu

samedi 1 septembre 2018

Enterrement de première classe !


C'est la rentrée, mais c'est aussi la sortie… Au moment où j'écluse les tout derniers exemplaires de ce Vidéotopsie n°21 - the Last Sigh, il était bien temps de dresser un petit bilan, et de remercier tous ceux qui participèrent à la fête de cette dernière livraison.



Le numéro est donc sorti fin juillet 2018 - en avance sur mes prévisions, ce qui est assez rare pour être signalé ! - et je passai donc une partie du mois d’août dans les timbres et les adresses, entre les cartons et les étiquettes, à charrier les sacs d’enveloppes de mon domicile à la Poste. J’en fis même une petite tendinite au bras, mais il faut savoir souffrir pour la cause ! Je ne vais pas me plaindre : le numéro a marché du tonnerre de Dieu et le nombre de précommandes fit exploser mon compteur personnel : 265 exemplaires réservés… plus que le dernier livre de Jean-Christophe Cambadélis. 😀

Entre-temps, les premiers retours de lecteurs tombèrent sur mon prompteur, qui me firent chaud au cœur et un peu mal au ventre. Ne soyons ni hypocrite ni faussement modeste, je pressentais bien que cet ultime livraison de Vidéotopsie aurait bonne presse dans le landernau et sur les réseaux, ce qui ne manqua pas d’arriver. Les messages de félicitations s’entassèrent donc dans ma boîte mail, les photos du fanzine nouvellement reçu vinrent décorer mon "mur" et quelques textes hommages fleurirent ma page, comme on fleurirait une tombe. Tout cela remua bien sûr les souvenirs, d’autant que certains lecteurs ressortirent leurs vieux Vidéotopsie pour se rappeler le bon temps et s'expliquer sur leur rapport tout personnel à mon fanzine… je conserve tous ces mots bien protégés dans mon ordinateur, tout simplement heureux que ce dernier numéro ait tellement plu.



Sans pouvoir citer tout le monde, je voudrais tout de même remercier quelques gonzes ayant pris leur plus belle plume pour fabriquer leur petit texte hommage : qui sur leur page Facebook, qui sur leur site ou leur blog, qui par message privé. Pascal Gillon d'abord, magicien-chef du Retro Wizard Day, qui se fendit d'une chronique sacrément touchante sur le site Monsters Squad. Puis son acolyte Tom Phénix sur sa propre page, ainsi que le dénommé Christophe Tarkham (je soupçonne un pseudo…), Jérôme Ballay (Black Lagoon Fanzine et le site Ze Curious Goods) ou Miike Est et Patrick Lang sur la leur.

Je vais en oublier, je le sais, mais sûrement pas Cédric - Moviescope - Valentin dans une forme de récit impayable, Yohann Chanoir qui, dans un texte toujours érudit, arriva même à placer Hegel, ou Yannick Maréchal - fanatique s'il en est des monstres en tout genre et des fanzines antédiluviens… Ajouter bien sûr mon ami Didier - Médusa Fanzine - Lefèvre, dont l'histoire ressemble à la mienne en beaucoup de points, et vice-versa. Comme il le soulignait, "ce dernier Vidéotopsie n'est pas un seppuku. C'est un passage de témoin..." De témoinS même, car le petit monde du fandom est assez riche de titres qui n'en finissent pas de paraître, pendant que d'autres meurent. That's life, point barre.

Enfin, le taulier de La Séance à Roggy, Thierry Auge, me fit parvenir son retour franc du collier et très détaillé : le bonhomme est de ces lecteurs qui s'avalent de A à Z le fanzine et le décortiquent du pubis à l'aisselle. Je sais, tout cela peut sentir à fond l'esprit de chapelle, le copinage basique et l'entre-soi gonflé aux bisous et aux caresses : oui, nous sommes bien entre nous, mais comme aux origines finalement, sauf que les affinités électives se voient beaucoup mieux aujourd'hui. Et puis Thierry a bien raison quand il affirme que l'essentiel est "le soutien des copains, peut-être la chose la plus importante dans ce monde finalement si éphémère". Nous ne nous en excuserons pas donc, les avalanches de compliments rééquilibrent nos silences polis quand un truc ne nous plaît guère...



Oui, j'en oublie des camions et je n'aime pas ça, mais je garde au chaud les témoignages d'Arnaud Chapuy, d'Eric Crutel (deux des plus anciens lecteurs de Vidéotopsie), de Frédéric Werlé, de Lionel Grenier (le site luciofulci.fr) et de quelques autres encore : celui de Jérôme Pottier par exemple (l'ancien Fantasticorama), qui me tendit le micro il y a peu pour une émission de Culture Prohibée spécial Vidéotopsie… Merci encore franchement. Bref, enterrement de première classe avec des retours pareils, et des mecs qui prirent le temps d'une longue bafouille, d'une petite discussion ou même d'un simple partage de l'info sur les réseaux.

Enfin, qu'aurait été ce numéro sans l'équipe qui m'a accompagné ? Pas grand-chose pour ainsi dire. Pour le coup, je serai exhaustif : Yves Klein d'abord, mon imprimeur, qui fit toujours un boulot terrible alors que je le pressai de mes délais impossibles !  Et puis l'équipe de rédaction : Didier Lefèvre bien sûr, Thomas Roland évidemment, Patrick Callonnec, Tom Phénix, Yohann Chanoir, Pascal Laffitte, Jérôme Ballay, Vincent Roussel et Gilles Vannier. Oui, beaucoup des mêmes qui sont cités au-dessus… L'entre-soi dévoilé ? Oui oui, mais assumé. Qui causerait des zines sinon, qui prendrait le temps d'en faire la promotion si ce n'est ses artisans eux-mêmes ? Comme Chris Labarre (Le Steadyzine) et ses affiches pubs toujours terribles pour les fanzines de notre galaxie.



Enfin, Augustin - Rigs Mordo - Meunier, le gars derrière le site Toxic Crypt et Black Lagoon Fanzine (en coheadlining avec Jérôme Ballay). Ce n'est un secret pour personne ici : lui et moi sommes amis et l'association avait déjà marché comme sur des roulettes depuis quelques Vidéotopsie… Mais là, le mec s'est démonté la gueule et les doigts pour fabriquer la maquette de ce dernier numéro (la couverture notamment, la plus belle de toutes je pense), et à vitesse grand V de surcroît ! Sans compter ses articles inscrits au sommaire… Bref, la vraie cheville ouvrière de ce Last Sigh, sans qui le numéro n'eût pas arboré la même trombine. Je ne le remercie même pas, le mot est trop faible, et il le sait bien depuis son caveau toxique.

Voilà, it's done, couvercle refermé et merci encore à tous !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire